cuisson viande 1024x682 - Le mode de cuisson de la viande rouge a un réel impact sur la santé

Le mode de cuisson de la viande rouge a un réel impact sur la santé

Lorsque la viande est cuite à haute température, elle peut engendrer des composés nocifs pour la santé.

Il s’agit notamment des amines hétérocycliques (HA), des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et des produits finaux de glycation avancée (AGE).

Les études démontrent que ces substances peuvent causer le cancer chez les animaux.

Si la viande augmente vraiment votre risque de cancer, ce qui n’a pas encore été prouvé, cela peut en être la raison. Néanmoins la corrélation et donc les suspicions dans ce sens sont fortes.

Cela ne s’applique f’ailleurs pas seulement à la viande, d’autres aliments peuvent aussi former des composés nocifs lorsqu’ils sont chauffés de façon excessive.

Voici quelques conseils pour vous assurer que votre viande ne forme pas ces substances nocives :

Utilisez des méthodes de cuisson plus douces comme le ragoût et la cuisson à la vapeur au lieu de griller et de frire.
Minimisez la cuisson à haute température et n’exposez jamais votre viande à une flamme.
Ne mangez pas d’aliments carbonisés et/ou fumés. Si votre viande est brûlée, coupez les morceaux carbonisés.
Si vous faites mariner votre viande dans de l’ail, du vin rouge, du jus de citron ou de l’huile d’olive, cela peut réduire considérablement les AH.
Si vous devez cuire à feu vif, retournez fréquemment votre viande pour l’empêcher de brûler.
Beaucoup de gens aiment le goût de la viande frite et grillée. Mais si vous voulez savourer la viande et en tirer tous les bénéfices sans en subir les conséquences potentiellement néfastes, utilisez des méthodes de cuisson plus douces et évitez la viande brûlée.Pour éviter la formation de substances nocives lors de la cuisson de la viande, choisissez des méthodes de cuisson plus douces et évitez de brûler votre viande.

L’essentiel en résumé :
Quand on regarde au-delà des titres alarmistes et des sujets sensationnalistes, on peut se rendre compte qu’il n’y a pas de preuves solides et concrètes reliant la viande rouge à la maladie chez les humains.

Il n’existe que des études d’observation, qui souvent ne font pas la distinction entre la viande rouge et la viande transformée.

Ils s’appuient également sur des questionnaires de fréquence alimentaire et ne peuvent tout simplement pas tenir compte de facteurs confondants compliqués comme la conscience de la santé.

Les études d’observation fournissent des indices et sont utiles pour générer des théories, mais elles ne peuvent pas les tester.

Malgré tout, les résultats des études sur les animaux sont fiables et précis. Ils doivent nous alerter sur les risques encourus et appeler à une grande vigilance, notamment concernant la viande cuite selon certains procédés et sur la viande transformée.

Tant que vous choisissez de la viande rouge non transformée et de préférence nourrie à l’herbe, assurez-vous d’utiliser des méthodes de cuisson plus douces et d’éviter les morceaux brûlés, il n’y a probablement rien à craindre. En particulier si votre consommation de viande est raisonnable et pas journalière.

Une viande rouge bien cuite est probablement très saine.

Elle est hautement nutritive et regorge de protéines saines, de gras, de vitamines et de minéraux sains, ainsi que de divers nutriments reconnus pour avoir un effet positif sur le fonctionnement de votre corps et de votre cerveau. Donc oui la viande est bonne pour notre santé, même indispensable souvent pour ses apports en protéines et autres éléments, mais l’excès et la manière de la préparer peut en revanche être néfaste pour la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut ipsum Phasellus nunc quis efficitur. Donec tempus