viande santé 1024x576 - 2 conseils pour manger de la viande et surveiller sa santé

2 conseils pour manger de la viande et surveiller sa santé

La viande est importante a notre équilibre alimentaire pour son apport en protéines mais encore faut-il respecter et savoir certaines choses. Voici quelques recommandations et conseils à ce sujet.

Manger uniquement de la viande musculaire peut créer un déséquilibre

Tout au long de l’évolution, les humains n’ont pas ne se sont pas contenter de la viande « musculaire ». À l’époque, ils avaient l’habitude de consommer les organes également.

Les chasseurs-cueilleurs mangeaient ce qu’on appelle « nez à queue », c’est-à-dire les muscles, les organes et les autres tissus, soit la totalité, ou presque, de l’animal. Et à juste titre ! Les organes comme le foie ont tendance à contenir beaucoup plus de micronutriments que les muscles, comme la vitamine A, la vitamine B et le fer.

La viande musculaire a également tendance à être très riche en méthionine, un acide aminé. Des études animales ont montré que manger moins de méthionine a des effets bénéfiques sur la santé et peut allonger la durée de vie.

Des études chez l’homme ont abouti à des conclusions similaires, suggérant que la limitation de la méthionine peut améliorer la santé métabolique et même augmenter la durée de vie dans la même mesure que la restriction calorique.

Cependant, des recherches sur le sujet en analysant l’impact directement sur l’homme sont nécessaires pour en arriver à une conclusion définitive.

Néanmoins, inclure plus de viande d’organe dans votre alimentation au lieu de viande musculaire peut vous aider à limiter votre consommation de méthionine et à augmenter votre consommation de nombreux nutriments.

RÉSUMÉ
Inclure de la viande d’organe dans votre alimentation à la place de la viande musculaire peut limiter votre consommation de méthionine. Limiter la méthionine dans l’alimentation peut améliorer la santé et même affecter la longévité.

La viande rouge est très riche en fer

La viande est généralement très riche en fer minéral.

Le fer se lie à l’hémoglobine dans le sang et joue un rôle vital dans l’apport d’oxygène à tous les tissus de votre corps.

Cependant, un taux de fer très élevé dans l’organisme peut causer des problèmes à long terme, surtout chez les hommes.

Les femmes ont leurs règles pour les aider à éliminer l’excès de sang et de fer du corps. Cependant, les hommes, les femmes non menstruées et les enfants n’ont pas de mécanisme efficace pour expulser le fer du corps.

Si la consommation de fer est très élevée, le fer peut s’accumuler dans le sang et causer des symptômes de toxicité ferreuse.

Ce n’est pas une préoccupation pour la plupart des gens, mais une maladie génétique appelée hémochromatose héréditaire peut entraîner une absorption élevée de fer.

Pour ceux qui souffrent de ce trouble, manger beaucoup d’aliments riches en fer peut causer des problèmes, et la viande rouge est très riche en fer.

Si vous souffrez de cette condition, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour réduire votre taux de fer :

Donnez du sang régulièrement.
Buvez du café ou du thé avec des repas qui contiennent beaucoup de fer, car ils empêchent l’absorption du fer.
Évitez les aliments riches en vitamine C lorsque vous mangez des aliments contenant beaucoup de fer, car la vitamine C augmente l’absorption du fer.
Mangez moins de viande rouge.
La seule façon de savoir si cela vous concerne est de faire analyser votre taux de fer ou de faire analyser la mutation génétique elle-même.

RÉSUMÉ
La viande rouge est riche en fer. C’est rarement une préoccupation pour les personnes en bonne santé, mais cela peut être un problème pour celles qui présentent des taux sanguins de fer dangereusement élevés.

Conclusion
La viande, surtout si l’animal dont elle provient a été nourri naturellement, est un aliment sain.

Cependant, comme c’est le cas pour la plupart des aliments dans le domaine de la nutrition, un apport élevé en viande peut susciter des inquiétudes.

Il s’agit notamment de la consommation de méthionine, un acide aminé et de composés malsains qui se forment pendant la cuisson, ainsi que d’un apport élevé en fer.

Heureusement, ces préoccupations peuvent facilement être expliquées par quelques ajustements mineurs à votre alimentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

consequat. vulputate, efficitur. Aenean commodo ante. mattis ut ut amet, pulvinar ipsum